Please wait...

Techniques d’augmentation mammaire

31 mai 2019 by admin
Techniques-d’augmentation-mammaire.jpg

Les différentes techniques de l’augmentation mammaire

Lors de la planification de l’opération, nombreuses décisions importantes doivent être prises, telles que le type et la taille de l’implant, son emplacement et le site de l’incision. Invariablement, lors de chaque consultation, la question est posée: «Quelle est la meilleure technique d’une augmentation mammaire?».Techniques d’augmentation mammaire

Insertion des implants mammaires : un aperçu général sur l’opération

Les chirurgies d’augmentation mammaire sont généralement effectuées en ambulatoire, l’opération elle-même prenant au maximum deux heures. Le chirurgien localise le site de l’incision autour de l’aréole, près des aisselles ou sous le sein. Une poche est créée au-dessus ou au-dessous du muscle pectoral afin de loger l’implant.

Une fois la poche formée, l’implant est prêt à être placé et les incisions seront fermées à l’aide de sutures. Certaines patientes peuvent avoir des tubes de drainage qui seront retirés au bout de quelques jours.

Quelle technique d’augmentation mammaire  pour un meilleur résultat ?

Un certain nombre de techniques chirurgicales peuvent être utilisées pour augmenter le volume des seins et créer une apparence naturelle. Seul le chirurgien peut déterminer quelle procédure chirurgicale convient à l’anatomie de la patiente. Après avoir examiné l’état des seins et lister les attentes de la patiente, il peut ensuite décider l’une des techniques suivantes :

  • Emplacement de l’implant mammaire

Le travail le plus important lors de la pose d’implants est la création d’une poche très précise pour l’implant. Lorsque la poche n’est pas créée avec précision ou que les tissus sont faibles, l’implant peut se déplacer entraînant une malposition. Ensuite, l’implant mammaire sera logé au dessus ou bien au dessous du muscle.

  • Le site de l’incision pour créer la poche

Il existe quatre options pour les incisions: axillaire (aisselle), périaréolaire (autour de l’aréole), péribilical (nombril) et pli inframammaire (sous le sein). Les chirurgiens estiment, généralement, que les incisions sous l’aisselle causent moins un risque de malposition. Ce, étant donné que le praticien crée la poche à une plus grande distance; cela semblerait moins précis. Cependant, c’est un bon emplacement pour cacher l’incision sous les aisselles.

Centre Urbain nord Tunis, Tunisie
Phone: +216 52 023 377
Email: contact@chirurgia-tours.com

Copyright 2018. All rights reserved.

DMCA.com Protection Status