Comment choisir la taille de votre prothèse mammaire ?

3 Mai
prothèse mammaire

L’augmentation mammaire est l’une des interventions chirurgicales esthétiques les plus populaires à travers le monde. Elle vise à augmenter le volume des seins à l’aide de prothèses mammaires pour améliorer la silhouette et la confiance en soi des patientes. Le choix des prothèses est une étape cruciale de cette procédure, déterminant non seulement l’apparence finale mais aussi le confort et la sécurité de la patiente.

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire avec prothèses ?

L’augmentation mammaire avec prothèses consiste à insérer des implants en silicone ou en solution saline derrière le tissu mammaire existant ou sous le muscle pectoral pour augmenter la taille et la forme des seins. Cette intervention chirurgicale permet d’obtenir une poitrine plus volumineuse, plus ferme et mieux proportionnée à la silhouette de la patiente.

Comment se passe une augmentation mammaire avec prothèses ?

L’augmentation mammaire avec prothèses est une intervention chirurgicale qui vise à augmenter la taille et améliorer la forme des seins. Voici les étapes générales de la procédure :

  • Consultation initiale : Avant l’intervention, vous aurez une consultation avec un chirurgien plasticien. Il évaluera votre santé générale, discutera de vos attentes et vous aidera à choisir la taille, la forme et le type d’implants les mieux adaptés à vos besoins.
  • Préparation : Avant l’opération, le chirurgien vous fournira des instructions sur la façon de vous préparer. Cela peut inclure des directives sur l’alimentation, les médicaments à éviter et d’autres recommandations.
  • Anesthésie : L’augmentation mammaire est généralement réalisée sous anesthésie générale, vous permettant de dormir tout au long de la procédure et de ne ressentir aucune douleur.
  • Incisions : Le chirurgien fera des incisions selon la technique choisie et la taille des implants. Les incisions peuvent être situées sous le sein, autour de l’aréole ou dans le pli axillaire pour minimiser les cicatrices visibles.
  • Placement des implants : Les implants sont insérés soit derrière le muscle pectoral (sous-musculaire), soit directement derrière le tissu mammaire (sous-glandulaire), en fonction de votre anatomie et des recommandations du chirurgien.
  • Fermeture des incisions : Une fois les implants en place, le chirurgien fermera les incisions avec des sutures, des adhésifs cutanés ou des bandages.
  • Récupération : Après l’opération, vous serez surveillée dans une salle de réveil pendant quelques heures avant de pouvoir rentrer chez vous le jour même dans la plupart des cas.
Lire Aussi :  Megan Fox et la chirurgie esthétique

Quelle forme, épaisseur et matière choisir pour mes prothèses ?

Le choix des implants mammaires est une étape cruciale dans le processus d’augmentation mammaire. Il détermine non seulement l’apparence finale mais aussi le confort et la durabilité des prothèses. Voici un guide détaillé pour vous aider à naviguer dans ces choix essentiels.

Le volume des implants mammaires

Le volume des implants est mesuré en centimètres cubes (cc) et il est crucial pour obtenir l’apparence souhaitée. Le volume doit être choisi en fonction de votre anatomie, de la largeur de votre thorax, de la quantité de tissu mammaire existant et de vos objectifs esthétiques. Un chirurgien plasticien expérimenté peut vous conseiller sur le volume approprié pour créer un équilibre harmonieux avec votre silhouette.

La forme des prothèses

Les implants mammaires sont disponibles en deux formes principales : ronds et anatomiques.

  • Implants ronds : Ils offrent un volume égal en haut et en bas, donnant un aspect plus arrondi et plein au sein. Ils sont polyvalents et peuvent être adaptés à différentes morphologies pour obtenir l’apparence désirée.
  • Implants anatomiques : Conçus pour imiter la forme naturelle du sein, ces implants ont une forme en goutte d’eau, avec plus de volume concentré vers le bas du sein. Ils offrent un aspect plus naturel et sont souvent privilégiés pour les augmentations mammaires chez les femmes minces ou celles ayant un faible volume de tissu mammaire.

La projection ou profil

La projection, souvent appelée profil, fait référence à la distance entre le point le plus saillant de l’implant et sa base.

  • Profil bas : Offre un aspect plus plat et naturel, idéal pour celles qui recherchent une augmentation subtile.
  • Profil modéré : Un compromis entre le profil bas et le profil élevé, offrant un équilibre entre la projection et la naturalité.
  • Profil élevé ou extra-élevé : Ces implants offrent une projection maximale, donnant un effet plus volumineux et arrondi au sein.
Lire Aussi :  Quelles sont les chirurgies esthétiques de Victoria Mehault ?

Le choix du profil dépend de vos objectifs esthétiques, de la forme de votre thorax et de la quantité de tissu mammaire existant. Votre chirurgien plasticien vous guidera dans le choix du profil approprié pour obtenir les résultats souhaités.

Le choix du volume, de la forme et du profil des implants mammaires est une décision personnelle qui doit être prise en collaboration avec un chirurgien plasticien expérimenté. Il est essentiel de considérer votre anatomie, vos objectifs esthétiques et les recommandations du chirurgien pour obtenir des résultats harmonieux et naturels qui améliorent votre silhouette tout en préservant votre bien-être et votre confort.

Grossesse, allaitement, sport : quelles prothèses adaptées à chaque situation ?

L’augmentation mammaire est une décision importante qui nécessite une réflexion approfondie sur les implications à long terme, notamment en ce qui concerne la grossesse, l’allaitement et les activités sportives.

Grossesse et allaitement

Si vous envisagez d’avoir des enfants dans le futur, il est essentiel de discuter avec votre chirurgien plasticien des implications de l’augmentation mammaire sur la grossesse et l’allaitement. Bien que la plupart des femmes puissent allaiter avec des implants mammaires, il est possible que la forme ou la position des implants puisse affecter la capacité d’allaitement. Choisir des implants placés sous le muscle pectoral peut minimiser ce risque.

Sport

Les activités physiques et sportives peuvent avoir un impact sur les implants mammaires, surtout si elles sont pratiquées de manière intensive ou à haut impact. Les implants doivent être choisis en fonction du niveau d’activité physique. Les implants plus souples et naturels peuvent être plus adaptés pour les personnes très actives, tandis que les implants plus fermes et cohésifs peuvent être préférés pour un aspect plus volumineux et arrondi.

Lire Aussi :  Guide sur la chirurgie des mamelons ombiliqués

Le choix des prothèses pour une augmentation mammaire est une décision personnelle qui doit être prise après une discussion approfondie avec un chirurgien plasticien expérimenté. Il est essentiel de considérer non seulement l’esthétique mais aussi le confort, la sécurité et les implications à long terme pour obtenir des résultats satisfaisants et durables.